par delà l’empreinte des corps

par delà l’empreinte des corps (à la surface même) d’où me parles-tu (de la surface même) elle s’étend (tendre ça vers) tendrement (veuillez arrêter s’il vous plaît de prier satan) les corps s’absentent (il s’agit d’un épiderme) dans les couloirs électriques du toucher (l’esprit vacille) au contact d’une peau commune (on se communique) (on semble même parfois s’entendre) les nuages s’étendent sous nos pieds (on se doit de communiquer notre étreinte) nous n’avons d’ordres à recevoir de personne (nous sommes deux singes dansant à cloche-pied) à qui sont ces (lambeaux de peaux qu’on arrache) il s’agit d’une danse (de sorcellerie) (de magie noire) personne n’est ici par hasard (on le sait bien) on s’en fout (nous sourions de notre coïncidence)

Et les poètes ne sont plus en rages

Les gens filent des métaphores
Les gens et moi aussi j’enfile des métaphores
Les j’en fais de ma vie un grand collier de perles
Les ma vie successions de perles, pertes, perles, pertes, perles j’enfile.

Filles de putes
Fils de putes
Filles de bâtards
Fils de bâtards,
Engeance issue de conformistes
Ne jettera dans creux des villes
Que smileys pour mollards
Que gifs animé pour vices
Et les mots
Pour dire la colère manquent
Et les mots
Pour dire la colère
Stigmatisent des communautés
Et les mots
Pour dire la colère
Ne sont plus de bon ton dans les milieux anars
À la place on n’invente
Rien pour l’instant à ma connaissance.