Soirée au bar des Sarrazins à lille Wazemmes !

C’est la rentrée !
Vous avez la nostalgie des summer-body, des mers bleues au sang de schtroumpfs égorgés et des rayons de soleil gras comme des gros pachas ?
Bizoubiz vous offre la solution à la hauteur de vos attentes post-vacances :
—Une soirée ensoleillée de l’intérieur pour la sortie de son numéro « Crevette », avec du bad people tout frais, Lucien Brelok et ses cloques de soleil, Madeleine Centdixneuf et sa bouée titeuf, Vanhonfleur et ses tongs piranha ananas,

>>>> Voir la publication <<<<

Bizoubiz accoste à L’univers à bord du Titanic 3


 

Ami(e)s de la beauté étrange et du 7ème Art sous toutes ses formes mutantes !

On vous invite au cinéma l’Univers à Lille le 08 juin à 19h pour une soirée Nanar !
Au programme, un véritable show à l’américaine sauce ch’ti :
 

-Des lectures poétiques et sportives de textes intrigants !
-Une exposition nanartistique à vous faire baver !
-Une projection spéciale de Titanic 3, le joyau du cinéma que vous aurez honte d’aimer !

>>>> Voir la publication <<<<

à l’évidence de ton corps

à l’évidence de ton corps (qui surgit quand le mien s’abandonne aux images de l’oubli) le ressouvenir et ses aplats de mensonges (toutes ces couleurs à travers tes yeux aveugles) les miens aveuglés de folie et d’amour (de folie avant tout) (nos quatres yeux un amour si difforme) (grimace) plus à propos peut-être (déformé par ce qu’il m’était impossible alors de voir) de ce qui littéralement m’arrachait le regard (corps violenté) (marqué, manipulé) et la raison s’égarant dans le souvenir de ta peau oubliée (tes mains froides) contre les miennes (moites) (mains qui manipulent) ton corps (moi qui suis malgré moi) (être d’un au delà ou au delà d’un être) en deçà (je ne sais plus) d’où proviennent tes murmures (ces paroles) à peine audibles (qui résonnent) au travers (du couloir des sans pas) le bruit de tes pas (derrière moi) ton corps (à l’évidence) qui me suit ?

>>>> Voir la publication <<<<